5 choses à savoir avant de commencer sa démarche HVE

Initiée par le Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, la démarche HVE se développe fortement ces derniers mois.  Avant de vous lancer, quelques informations à connaître pour choisir les modalités de votre engagement.  

 

1 – C’est une démarche qui concerne votre exploitation.

Et toute votre exploitation : vous ne pouvez pas exclure des surfaces ou des activités. Si vous avez plusieurs cultures, vous ne pourrez pas choisir certaines d’entre elles pour commencer votre démarche, par exemple. 
La démarche HVE considère l’ensemble de votre activité et non un produit. Elle est donc complémentaire d’autres dispositifs comme la certification en agriculture biologique, les appellations d’origineles démarches privées (GMS) …   

 

2 – Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a mis en place un autodiagnostic.

Très utile et commun à tous, l'autodiagnostic permet de vous assurer d’avoir mis en œuvre les actions nécessaires et de disposer des documents ou éléments de preuve nécessaires au moment de l’audit (voir le tableau de calcul des indicateurs). Le Ministère met aussi à votre disposition un ensemble de documents pour vous lancer dans cette démarche.  

 

A savoir : La démarche HVE connaît un fort développement. Le nombre d’exploitations a doublé en six mois – chiffre entre le 1er juillet 2019 et le 1er janvier 2020 – pour atteindre 5 399 exploitations, sous l’effet d’une relance du dispositif par le Ministère et d’un choix des distributeurs de retenir cette approche comme critère environnemental. Mieux reconnue, la démarche HVE ouvre maintenant des marchés.    

3 – Individuel ou collectif.

La démarche HVE peut être choisie de manière individuelle, c’est votre exploitation qui a le contrat. Il sera établi pour 3 ans et comportera 2 audits sur votre exploitation. 

Il est aussi possible d’avoir une approche collective par groupement d’exploitations – coopérative, syndicat, ... – dans ce cas, chaque année, un échantillonnage d’exploitations est audité sur la totalité des exploitations engagéestel que défini dans le plan de contrôle. 

 

4 – 3 niveaux et 2 options

Construite sur 3 niveaux, la démarche est évolutive et adaptable. Il est ainsi possible de ne pas faire le niveau 2 et de passer du 1 au 3, voire directement au niveau 3 si l’exploitation a déjà une équivalence reconnue. 
2 options existent A et Ben niveau 3 selon qu’on vise des indicateurs globaux ou thématiques.
Faites le bon choix pour vous : il vous engage pour les 3 ans de votre contrat. 

 

5 – Le logo HVE en niveau 3 uniquement

L’objectif est de pouvoir communiquer sur votre engagement environnemental, y compris sur les produits vendus au consommateur finalC’est possible au niveau 3 de la démarche qui correspond à la certification HVE. Vous pouvez alors utiliser les logos HVE ou « issu d’une exploitation HVE » selon les règlements d’usage des logos (mettre lien vers les logotypes). 

 

Vous pouvez désormais mieux envisager votre projet. Demandez-nous un devis pour disposer d’un budget précis. S’il vous reste des interrogations, nous sommes à votre disposition.